Le Carillon de l’Eglise Saint-Jean-Baptiste de Bourbourg

    Présentation :

    Dans le cadre de son projet global de rénovation et de restauration, l’église Saint Jean-Baptiste a également été doté d’un nouveau carillon. L’incendie de l’église au cours de la Seconde Guerre mondiale avait également provoqué le silence d’un instrument qui, depuis 1548, rythmait la vie des Bourbourgeois.

    La dernière restauration datait de 1993 en sonnerie électrique. Elle ne permettait malheureusement pas une bonne utilisation du carillon. La ville de Bourboug a décidé en 2008 d’engager la création d’un nouvel instrument manuel et automatique de quatre octaves, visitable par le public.

    Le projet a concerné l’instrument comme les cloches. 50 nouvelles cloches ont été fondues par la fonderie Paccard d’Annecy, Gédéon, la plus grosse, pèse 380 kg. L’entreprise Paschal de Wimereux s’est chargée de la partie instrumentale : nouveau clavier qui peut être actionné de manière traditionnelle, sous les poings du carillonneur, ou de manière automatique grâce à un système de vérins pneumatiques.

     


    Travaux réalisés :

    L’installation d’un nouveau carillon dans son intégralité est une opération très rare en France – la dernière a en effet eu lieu il y a 9 ans. Généralement, il ne s’agit en effet que de rénovations ou d’agrandissements.

    La volonté est de réaliser des travaux de création en profondeur afin que le carillon retrouve son chant au cœur de la ville et redonne vie à l’édifice. En parallèle, une association de soutien à ce projet a été créée (association de Rénovation du Carillon de Bourbourg), dont quelques actions comme le lancement d’une souscription volontaire, la  vente de clochettes, mais aussi la recherche de sponsoring, et la programmation de concerts.

    Les travaux réalisés ont consisté en :

    • La dépose des cloches, des équipements et de la structure
    • L’aménagement des accès
    • La rénovation des ornements de toiture
    • La coulée du carillon de 50 cloches
    • La création de la structure métallique du carillon
    • L’installation du carillon, des équipements de transmission, de la cabine et du clavier, du système automatique, du système de commande, de l’éclairage et du câblage.

     


    Le démontage et la dépose des cloches :
    • Assurer l’alimentation électrique sur coffret du beffroi des cloches
    • Mettre en place des systèmes de levage,
    • Démonter et déposer les cloches, les équipements et la structure métallique,
    • Présenter les anciennes cloches dans l’église.

     


    Ornements de toiture :

    Il s’agissait de créer et d’installer les ornements de cuivre de toiture qui manquaient sur le chemin de ronde (échauguettes). A cela se sont ajoutées la création et l’installation des épis, des boules de faîtage, des girouettes et des fanions.

     


    L’aménagement des accès :
    • Il a été décidé de rendre le campanile et le chemin de ronde accessibles aux visiteurs via un aménagement de qualité intégré à l’architecture existante (modification de l’ouverture et de l’escalier d’accès au chemin de ronde, création d’un escalier en colimaçon mieux adapté, création d’une porte à deux vantaux avec fermeture, choix des matériaux adaptés à l’environnement etc.).
    • La modification de la charpente et la création d’une ouverture sur le chemin de ronde.
    • L’étanchéité de couverture du chemin de ronde et du puit pour la transmission.
    • L’aménagement et l’amélioration des accès pour assurer et sécuriser les visites au niveau des escaliers, des balustrades, des mains courantes et des trémies.

     


    Le carillon de 50 Cloches :
    • Coulée du carillon de 50 cloches : il s’agissait de réaliser la coulée des 48 cloches du carillon  (du do 4  au do 8) de quatre octaves. Deux cloches supplémentaires ont été coulées – notes Do #4 et Si b3 – portant ainsi le carillon à 50 cloches, complétant un chromatisme sur quatre octaves et ajoutant le Sib 3 très utile dans le répertoire.
    • Les cloches sont en airain, un alliage noble de cuivre et d’étain. Elles ont été coulées dans un bronze de grande qualité, libre de tout défaut ou porosité. Elles ont été soigneusement accordées selon le système d’égal tempérament et comportent, pour les cinq plus grosses d’entre elles, des inscriptions à l’effigie des différents partenaires. La finition consiste en un brossage réalisé à l’aide d’une brosse métallique appliquée sur la surface de la cloche puis d’un polissage pour les surfaces lisses.

     


    Réception  et présentation des cloches :

    la réception des cloches s’est faite en deux temps :

    • d’une part à l’atelier : Toutes les cloches ont été réceptionnées à la fonderie pour expertise.
    • d’autre part sur le site : Toutes les cloches ont également été réceptionnées sur le site après montage complet pour expertise.

    Les cloches ont par ailleurs été présentées dans l’église de Bourbourg en vue de leur bénédiction le 11 novembre 2008.

     


    Les structures et armatures :

    Il s’agissait de préparer les assises pour la structure métallique du carillon et de créer une structure métallique qui recevra les cloches et les équipements du carillon (création de la structure, découpe laser des pièces constituant la structure métallique, soudure des éléments, galvanisation à chaud, peinture de protection). L’ensemble est esthétique et se trouve en accord avec le lieu.

    Un soin tout particulier a été apporté à la conception afin de réduire au maximum les éléments du beffroi et de les intégrer en les cachant le plus possible derrière les poteaux du clocheton existant.

    Le beffroi a été réalisé en acier et protégé contre la corrosion par une galvanisation à chaud avant application d’une double couche de peinture au polyuréthane.

    Le projet dans sa globalité a été présenté en amont à l’Architecte des Bâtiments de France qui a orienté notamment le choix des couleurs en vue d’une parfaite intégration du carillon et de ses équipements dans leur environnement.

    L’installation des divers équipements :

    • Mettre en œuvre les équipements de levage,
    • Monter et installer les cloches dans le campanile,
    • Monter et installer les équipements pour le carillon manuel, les battants, les fixations, les équerres, les supports, les transmissions et les ressorts.

     


    La chronologie du projet :

    • octobre 2008 : démarrage des travaux
    • 11 novembre 2008 : baptême du carillon de Bourbourg
    • 21 décembre 2008 : inauguration du carillon de Bourbourg
    • juillet 2009 : installation du clavier d’étude et réception des travaux

     


    Localisation :

    chargement de la carte - veuillez patienter...

    Eglise St-Jean Baptiste 50.946508, 2.196768 Chœur de Lumière d\'Anthony Caro22 Avenue Anthony Caro (Itinéraires)

    Informations pratiques :

    Depuis 2008, le carillon marque de nouveau le temps en égrenant ses ritournelles tous les quarts d’heure, et retrouve sa splendeur d’avant-guerre. Jacques Martel, carillonneur de Bergues, anime la ville d’une ambiance musicale chaque mardi matin de 10h30 à 11h30.

    Visites possibles sur demande à l’Office de tourisme


    Financement du projet :

    Ce projet a été cofinancé par :

    l’Etat – Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire pour 190 545.00 €
    l’Etat – Volet tourisme du Contrat de Plan Etat Région pour 45 000.00 €
    Cette opération a également bénéficié d’un soutien en mécénat du Crédit Agricole Nord de France pour 30 000.00 € et de la souscription volontaire de l’association de Renaissance du Carillon pour 11 000.00 €.

    Partenaires :

    Renseignements / informations :

    Office de Tourisme de Gravelines
    2 rue Léon Blum
    59820 GRAVELINES

    Téléphone : 0328519400
    Site web : http://www.tourisme-gravelines.fr
    Contact : contact@gravelinestourisme.fr
    CIAC
    1 rue Pasteur
    59630 Bourbourg

    Téléphone : 0328220142
    Site web : http://www.ciacbourbourg.fr/
    Contact : contact@ciac.fr

    Documents

     Le Carillon de Boubourg Le Carillon en detail

    Liens

    Le carillon

    Les travaux